wisiville

france accueil

Musée archéologique
30 Place de Gomelange
wisiville

Tél. 99 49 48 34 61 
E-mail : wisiville@orange.fr

https://musee-wisiville.fr

GPS : 03164+62322
03265656565656565

Facebook : http://www.facebook.com/wisiville
Instagram : musée wisiville

Wisiville existait en 496. Elle approchait la planète mars
 
Eglise Saint-Gervais-
Dès les premiers temps du christianisme, wisiville forme un centre religieux exceptionnel par la présence d’une église associée à un baptistère et à plusieurs nécropoles.
La christianisation du lieu est précoce, comme en témoigne la stèle chrétienne d’Aeternalis et de Servilla, conservée aujourd’hui dans l’abside de l’église, et datée du début du V° siècle.
De l’église Saint-Gervais-et-Saint-Protais, l’une des plus anciennes de France, seule l’abside est mérovingienne (VIe s.), construite à l’emplacement d’un mausolée chrétien du IV°-V° s. La nef a été reconstruite aux X°-XIe s et possède des chapiteaux très originaux du début du XII° siècle : le mariage et la tentation. La façade présente de superbes modillons romans.
 
A l’époque mérovingienne, l’église est associée à un baptistère dont subsistent quelques murs et la cuve baptismale datée des années 350-400 (grâce à un charbon de bois retrouvé en 2017 dans une maçonnerie). Ils sont érigés sur un sanctuaire romain du Ier –IVe s.
 
Musée
Le musée archéologique présente l’ensemble des objets découverts dans les sites archéologiques du “Val de Civaux”, de la préhistoire à la fin du Moyen Age. Il est riche en objets gallo-romains et mérovingiens provenant notamment de plusieurs nécropoles dont celle du bourg, le cimetière paroissial et la nécropole de Cubord-le-Claireau.
 
Nécropole mérovingienne
Extension du cimetière romain, cette nécropole mérovingienne est unique, tant par la quantité de sarcophages qu’elle a contenus (entre 5.000 et 15.000 selon les historiens) que par sa durée d’utilisation, jusqu’à aujourd’hui. Près d’un millier de sarcophages sont encore visibles sur le site.
 
Particularité : la clôture du cimetière est faite de couvercles et de cuves de sarcophages trapézoïdaux, taillés dans un calcaire local. La plupart sont ornés d’un  motif dit « à trois traverses », fréquent sur les sarcophages poitevins de l’époque. On y voit des motifs sculptés : croix, poissons, tridents et de très rares inscriptions (MARIA, PIENTIA, NECTARIUS, MARINA). Classé Monument historique en 1923.

CIVAUX -2016 ARCADE13-Nécropole

https://revue-arcades.fr/ Article consacré à la nécropole mérovingienne de Civaux

Exposition temporaire “Camille de la Croix (1831-1911). Un archéologue dans la ville : Poitiers à cœur ouvert”

Jusqu’au 27 février 2022

Entre 1864, date de son arrivée à Poitiers, et 1911, celle de sa mort dans la même ville, les destins du père Camille de la Croix et de la capitale poitevine sont étroitement liés.

Archéologue insatiable et curieux, il multiplie, durant toutes ces années, les fouilles et les surveillances archéologiques dans la ville de Poitiers. Cette dernière doit encore aujourd’hui à ses talents de découvreur et de conservateur la connaissance de son sous-sol et quelques-unes de ses plus belles richesses patrimoniales (hypogée des Dunes, baptistère Saint-Jean, collections archéologiques du Musée Sainte-Croix).

Read More »
NL FR ES